FLASH INFO
Menu
javascript
06/04/2018
2 ANS DE GOUVERNANCE CULTURELLE A L’ERE DU NOUVEAU DEPART
Le tourisme s’éveille et la culture somnole
Masques du Bénin / Artis

Dénomination : ADJOKÊ
Adjokê est un mot nago qui signifie quelque chose de précieuse qu'on doit en prendre so
 
6ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DES ARTS ET CULTURE AJA « AJA KANNU MABU »
01/09/2019 Wilfried AKOTANGNI
 
ART-PLUS
Faire du patrimoine Aja un levier de développement culturel et touristique
C’est dans l’arrondissement central de Dogbo Tota que s’est déroulé du jeudi 29 au samedi 31 Août 2019 avec satisfecit total la 6ème édition du plus grand festival culturel du peuple Aja. Il s’agit du festival des arts et culture Aja encore appelé “Aja Kannu Mabu “. Pour cette édition, Mathieu AGOSSEVI, promoteur dudit festival innove en instaurant l’étude des rythmes du peuple Aja à travers le master class de percussions, aux côtés des menus habituels que sont entre autres la compétition de conversation en Aja ; la dictée orale en Aja ; l’étude de la géomancie "Fâ" ; l’étude des panégyriques ; la compétition du rythme Zinli du peuple Aja. Une innovation qui vient à juste titre confirmer les objectifs de ce festival que sont la restauration, la promotion, la valorisation et la pérennisation de la culture du peuple Aja dans une société de plus en plus imperméable à la sauvegarde de son identité culturelle.
L’identité culturelle du peuple Aja était au cœur de toutes les activités du festival. En plus du décor imposant, une cadence rythmique maîtrisée et générée par le retentissement des castagnettes, les sonorités des gongs et tams-tams, ont transcendé tout le périmètre spatial de l’arrondissement central de Dogbo tota. Un écho qui fait appel et bon accueil à tous les fils et filles venant de l’aire culturelle Aja Tado. La ferveur électrique et ascendante des danses, rythmes et récits de panégyriques et proverbes, plonge la horde de jeunes gens présents et les autorités à divers niveaux dans une admiration du 1er jour à la cérémonie officielle de clôture. Une satisfaction qui transcende les visages des uns et des autres pour donner lieu à de fortes émotions factuelles. Dessin de sourires au visage, gestuels et applaudissement accompagnaient chaque passage artistique. Une émotion qui nourrit l’âme et l’esprit. Une émotion qui trace le trait d’union entre culture et tourisme. C’est dans cette logique que le Directeur Général du Fonds des Arts et de la Culture(FAC), Gilbert DEOU MALE, lunette bien fixée, vêtu de trois pièces coiffée et d’un “Gobi“ de pagne tissé confie que le tourisme ne peut pas se développer sans la culture. En effet pour le DG FAC, ce festival mérite d’être soutenu par sa structure : « lorsque nous avons des hommes de culture qui décident de pérenniser notre identité culturelle, le FAC ne ménagera aucun effort pour les accompagner ». 
Si le FAC ne ménage aucun effort pour accompagner, le promoteur quant à lui, promet travailler davantage afin que l’objectif qu’il assigne à ce festival soit atteint. Revenant sur les raisons de la mise en place d’un tel évènement, Mathieu AGOSSEVI fait remarquer que les pratiques des aïeuls sont en voie de disparition. A l’en croire, c’est pour ne pas  être comptable de la disparition de l’identité culturelle Aja que le festival Aja Kannu Mabu a été initié. Un but qu’a bien cerné le Préfet du Couffo, Christophe MEGBEDJI présent aussi aux cérémonies officielles de clôture. En effet, il déclare : « nous sommes là pour nous occuper de notre culture ; comment nous nous comportons ; chez nous comment nous dansons ; comment nous chantons. Tout cela est nécessaire et quand vous collez cela à votre culture, le développement est assuré ». Vincent AKAKPOVI, Maire de Dogbo a exhorté le Préfet pour porter haut ce festival qui n’est pas pour le Bénin seul puisque le peuple Aja à des tentacules au Ghana et un peu partout dans le monde.
Les deux premiers jours du festival ont été marqués par diverses activités pas des moindres. C’est d’ailleurs l’étape de plusieurs enseignements et découvertes dont le master class de percussion pour apprendre aux participants les rythmes authentiques du peuple Aja. Une particularité instaurée cette année. Ensuite il y eu l’étude des arcanes du Fâ, une continuité de l’étude de la géomancie entamée depuis les précédentes éditions. Il faut souligner que pour cette  édition l’accent est mis sur les arcanes de chaque signe géomantique. A cela s’ajoute l’étude des panégyriques Gbofoli Affô Madé. Une animation à laquelle plusieurs étudiants en année de licence de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) en difficulté pour produire leur mémoire de langue ont pris part. Cela semble être une bonne école pour faire le retour à la source. Par ailleurs la compétition de conversation en Aja a permis de faire réapproprier l’authenticité de la langue Aja aux participants. 
Retenons que le plat consistant a été donné le troisième jour marquant la cérémonie officielle de clôture. Ainsi Concours de rythme Zinli Aja et Badahoue entre groupes artistiques et culturels, compétition de danses et de contes en Aja restent les temps forts du festival Aja Kannu Mabu édition 2019 qui a révélé avec splendeur la diversité culturelle et la richesse du patrimoine du Bénin. D’ores et déjà, les organisateurs donnent rendez-vous au public pour la 7ème édition en 2020.
 
10/09/2019
KOMBERT QUENUM À PROPOS DE LA TOURNÉES DANS LES 11 ÉTABLISSEMENTS PÉNITENTIAIRES DU BÉNIN
"Nous avons vécu des moments de fortes et vives émotions"
09/09/2019
MINISTÈRE DU TOURISME DE LA CULTURE ET DES ARTS
Abimbola, l'archange défenseur ou le disciple le plus aimé ?
07/09/2019
2ÈME ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA FAMILLE
Devenir un repère pour le parent de demain
07/09/2019
CONFÉRENCE INAUGURALE DE FESTIFA II SUR "UN REPÈRE POUR LE PARENT DE DEMAIN"
"C'est tant pis pour toi" est une malédiction et une démission
28/10/2017
MINISTÈRE DU TOURISME, DE LA CULTURE ET DES SPORTS
Les défis d'Oswald Homéky, le nouvel Ange Culturel
03/09/2019
FESTIVAL INTERNATIONALE DES FAMILLES II
Tout sur le programme des activités
01/09/2019
6ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DES ARTS ET CULTURE AJA « AJA KANNU MABU »
Faire du patrimoine Aja un levier de développement culturel et touristique
02/09/2019
GRANDE PREMIÈRE DU FILM "SURU" DE KISMATH BAGUIRI
La trame d'une patience revancharde qui tourne en dérision
31/08/2019
CHRISTOPHE CHODATON À PROPOS DE LA JISTNA 2019
"Le devoir de mémoire s'inscrit davantage dans le dialogue entre Béninois"
25/08/2019
CÉLÉBRATION DE LA JISTNA À OUIDAH/BÉNIN
Vives douleurs, émotions et reconciliations à la porte de non-retour
30/08/2019
À CŒUR OUVERT AVEC SAHADATH AMI TOURÉ
"Mon objectif est de devenir une grande danseuse"
29/08/2019
PLATEFORME MULTICORPS ET FESTIVAL CONNEXION
Danser pour créer et créer pour danser
NOS PARTENAIRES
À PROPOS DE L'AGENCE JLC
Contact
Agence JLC - Cotonou (Bénin)
Téléphone: +229 +229 97 91 04 81 / +229 94 30 22 28
contact@jaimelaculture.info
agencejlc@gmail.com
JLC n'est pas responsable des contenus prevenant des sites extérieurs
JLC © 2018 -
Design by The Head Communication