FLASH INFO
Menu
javascript
06/04/2018
2 ANS DE GOUVERNANCE CULTURELLE A L’ERE DU NOUVEAU DEPART
Le tourisme s’éveille et la culture somnole
Masques du Bénin / Artis

Dénomination : ADJOKÊ
Adjokê est un mot nago qui signifie quelque chose de précieuse qu'on doit en prendre so
 
SOUS LE SIGNE DE L’UNITÉ, LA PAIX ET LA CONCORDE
28/07/2019 Ignace NATONNAGNON
 
ART-PLUS
Dada Keffa Sagbadjou Glèlè intronisé roi du Danxomè
Le nouveau roi  a été officiellement investit dans ses fonctions le  samedi 27 juillet dernier devant un parterre d’autorités, les membres de la Cour  et une population sortie massivement pour vivre ce moment historique dans la cité royale. A l’occasion, tous les messages ont été des invites à la tolérance et à l’harmonie entre les  filles et fils du plateau d’Abomey et au-delà,  avec les autres peuples du Bénin. Le nouveau roi se veut donc un rassembleur et,  il a déjà pris la pleine mesure des  défis à relever tout au long de son règne. 
La Place des amazones, esplanade extérieure du Palais central de Wéhondji (Résidence officielle des rois), espace dédiée à la cérémonie d’investiture du nouveau roi  a été prise d’assaut par de milliers de personnes qui ne voulaient pas se faire conter l’événement. Parmi les officiels, on pouvait remarquer la présence de présidents d’Institutions en l’occurrence le  Président du CES, Tabé Gbian, la Présidente de la Haute Cour de Justice, Mme Cécile Marie-José de Dravo épouse Zinzindohoué. Quatre ministres ont effectué le déplacement, Aurélien Agbénonci des Affaires Etrangères, Marie Odile Atanasso de l’Enseignement Supérieur, Oswald Homeky de la culture et Fortuné Nouatin de la Défense, représentant le Chef de l’Etat. Les Honorables Orden Alladatin, Dominique Atchawé, El Hadj Malehossou, le Président de l’ANCB, Luc Atrokpo sans oublier une forte représentation du Conseil National des rois du Bénin et d’autres sages et notables de la ville d’Abomey et de Bohicon ont fait le déplacement.  
                                                           
 Arrivée et salutations coutumières 

Il sonnait exactement 10h 45 lorsque le Roi et sa suite, un cortège de plus d’une quarantaine d’hommes et femmes  faisaient leur apparition sur les lieux. Dans son hamac et  porté par deux  hommes, Dada  Keffa Sagbadjou Glèlè  a été  accueilli  par une salve d’acclamations et des panégyriques qui fusaient de toute part. Après avoir été installé, le roi eu l’honneur de recevoir les salutations coutumières comme le veut la tradition en de pareilles circonstances. Ainsi, tour à tour, les ministres de la Cour royale, les ‘’Assiata’, les responsables du culte Lissa, Dah Adandédjan, les sages, la communauté musulmanes puis des  responsables des autres obédiences religieuses, les  notables et têtes couronnées… se sont prosternés devant le Roi. 

Des messages de paix

Au chapitre des allocutions, le président du Comité d’organisation, le Maire de la ville d’Abomey, Blaise  Ahanhanzo Glèlè eu l’honneur de souhaiter la bienvenue à tout ce beau monde. Par  cette investiture, c’est une nouvelle page de notre histoire qui s’écrit et c’est la renaissance du patrimoine culturel affirme-t-il. Cette investiture poursuit-il s’inscrit sous le sceau de la paix, du bonheur, du pardon mutuel et du respect. Il n’a pas manqué d’inviter le gouvernement à concrétiser son plan pour la modernisation du royaume. 
Représentant  le Chef de l’Etat, le ministre de la Défense nationale, Fortuné Nouatin, en compagnie de ses collègues ministres présents a livré le message de Patrice Talon qui a  souhaité être de la partie. L’importance de la valorisation de la culture a été soulignée dans le message du chef de l’Etat. A en croire le ministre de la défense, le Chef de l’Etat a suivi de près les préparatifs pour la réussite de l’événement. 
« … Nous venons d’assister à quelques chose de grandiose empreinte de solennité et montrant la richesse culturelle des Danxomènou… Le Président de la république a suivi de près, du début jusqu’à ce jour, toutes les étapes de la préparation de cette cérémonie. Il a dit le PAG a comme épine dorsale, la culture qui doit être révélée. Cette économie intarissable doit être durable et c’est pourquoi on ne peut pas assister à l’investiture d’un roi  de façon anodine. Il a voulu que cette cérémonie soit gravée dans les mémoires des aboméens, dans les mémoires de la nation béninoise. Il en sera ainsi partout où un roi sera investi au Bénin. On doit vendre la culture comme une matière première, c’est pourquoi, je vais lui transmettre ce que j’ai vu ici au nom de mes collègues membres du gouvernement. Tout ce que j’ai vu ici est à la hauteur de ses espérances et le comité d’organisation n’a pas failli dans la mission qui lui a été confiée. Il souhaite au roi une longévité au trône et que tout le long de son règne, vive l’entente de tous les aboméens, l’entente des ‘’Fon’’ avec leurs autres concitoyens ‘’Batonu’’, ‘’Mina’’, ‘’Goun’’ et autres… 
Après un intermède musical, le roi a délivré son message à l’assistance. Ce message sera relayé par son porte-parole, Mitodaho Sagbadjou. Un hommage a été rendu à ses prédécesseurs au trône de Danxomè à travers une minute de silence. Il a imploré la grâce de Houégbadja sur toute la population, la délégation des rois, les ministres, les sages et notables  et toutes les autres  délégations qui sont venues assister à son investiture. Il prend l’engagement d’œuvrer pour la renaissance de la culture et des  cultes endogènes dans le royaume de Danxomè. Il place son règne sous le sceau de la paix, de la concorde, de la convivialité, de l’entente fraternelle, de la réconciliation entre tous les Houégbadjavi et celui du progrès social. Dada Keffa Sagbadjou Glèlè souhaite très vivement accompagner la volonté et la décision du président de la république de faire d’Abomey et de toutes nos cités historiques, des villes attrayantes, culturelles, touristiques et de mémoire. 
Le roi Sagbadjou a livré un message spécial en direction du  Chef de l’Etat. Il a imploré sur lui, la grâce de tous les rois qui ont régné sur le royaume Danxomè. « … Le Chef de l’Etat  sera à la hauteur des attentes des béninois et il conduira à bien sa mission dans la sérénité… » 
Signalons  qu’au cours de la  cérémonie, le public et les officiels ont eu droit à l’exécution de quelques rythmes royaux. Il s’agit entre autre du ‘’Houissodji’’, du ‘’Assandjèhoun’’, du ‘’Vihoun’’… L’autre attraction fut l’entrée surprise sur scène de l’emblématique roi du ‘’Zinli rénové’’, Alèkpéhanhou qui a agrémenté la cérémonie avec sa belle voix sous les ovations du public qui avait du mal à contenir sa joie.  
                                                             
Zoom sur  Dada Keffa Sagbadjou Glèlè  
                                                          
L’actuel  roi est né en 1940 dans le palais Wéhondji. Très tôt, Dada Keffa Sagbadjou Glèlè a été initié au métier de ‘’Ahossou mimlan’’ ou ‘’Ahomlanto’’, c’est-à-dire l’Evocateur officiel  des règnes des rois d’Abomey. Il a été initié par son père et par de nombreux parents, des amis, à la connaissance et à l’évocation du Fâ, une grande richesse scientifique et divinatoire du Danxomè, qui interroge le passé et l’avenir. Cet art divinatoire  est importé au Danxomè sous le roi Guézo avec les grands sachants ou Bokonon que sont Djissa, Gongon, Abiko, Guèdègbé et bien d’autres… Dada Keffa Sagbadjou Glèlè a mené l’activité du ‘’Fakikan’’ pendant plus de 40 ans. Il est très connu grâce à son expérience avérée, sa compétence révélée dans les milieux princiers à Abomey et dans la cité historique d’Abomey, chez les Yoruba, les Nagots où l’on parle beaucoup des mérites et des exploits de sa Majesté, le roi Keffa. A 79 ans, Sagbadjou Glèlè  est marié à plusieurs Tatas (épouses) et est père de plusieurs enfants. Rappelons  qu’il  a accédé au trône  le 12 janvier 2019 dernier succédant ainsi au roi Agoli Agbo décédé il y a un peu plus d'un an.
 
10/09/2019
KOMBERT QUENUM À PROPOS DE LA TOURNÉES DANS LES 11 ÉTABLISSEMENTS PÉNITENTIAIRES DU BÉNIN
"Nous avons vécu des moments de fortes et vives émotions"
09/09/2019
MINISTÈRE DU TOURISME DE LA CULTURE ET DES ARTS
Abimbola, l'archange défenseur ou le disciple le plus aimé ?
07/09/2019
2ÈME ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA FAMILLE
Devenir un repère pour le parent de demain
07/09/2019
CONFÉRENCE INAUGURALE DE FESTIFA II SUR "UN REPÈRE POUR LE PARENT DE DEMAIN"
"C'est tant pis pour toi" est une malédiction et une démission
28/10/2017
MINISTÈRE DU TOURISME, DE LA CULTURE ET DES SPORTS
Les défis d'Oswald Homéky, le nouvel Ange Culturel
03/09/2019
FESTIVAL INTERNATIONALE DES FAMILLES II
Tout sur le programme des activités
01/09/2019
6ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DES ARTS ET CULTURE AJA « AJA KANNU MABU »
Faire du patrimoine Aja un levier de développement culturel et touristique
02/09/2019
GRANDE PREMIÈRE DU FILM "SURU" DE KISMATH BAGUIRI
La trame d'une patience revancharde qui tourne en dérision
31/08/2019
CHRISTOPHE CHODATON À PROPOS DE LA JISTNA 2019
"Le devoir de mémoire s'inscrit davantage dans le dialogue entre Béninois"
25/08/2019
CÉLÉBRATION DE LA JISTNA À OUIDAH/BÉNIN
Vives douleurs, émotions et reconciliations à la porte de non-retour
30/08/2019
À CŒUR OUVERT AVEC SAHADATH AMI TOURÉ
"Mon objectif est de devenir une grande danseuse"
29/08/2019
PLATEFORME MULTICORPS ET FESTIVAL CONNEXION
Danser pour créer et créer pour danser
NOS PARTENAIRES
À PROPOS DE L'AGENCE JLC
Contact
Agence JLC - Cotonou (Bénin)
Téléphone: +229 +229 97 91 04 81 / +229 94 30 22 28
contact@jaimelaculture.info
agencejlc@gmail.com
JLC n'est pas responsable des contenus prevenant des sites extérieurs
JLC © 2018 -
Design by The Head Communication